Newsletter

Événements à venir

Aucun évènement à venir!

Les politiciens norvégiens répondent présents à l’UFC

 

Le 6 avril la plus grande organisation de MMA ; l’Ultimate Fighting Championship, revient à Stockholm où le natif -favori Alexander Gustafsson affrontera Gegard Mousasi au Globen.

Tout comme plus de 15.000 spectateurs présents dans la célèbre salle suédoise, les politiciens norvégiens ont répondus présents à l’invitation de la fédération norvégienne de MMA. De nombreux politiciens à travers l’Europe ont également répondu à l’invitation de leur fédération nationale de MMA à participer à cette journée d’information organisée par la fédération internationale de MMA, l’IMMAF.

 

Mette Hanekamhaug du Fremskrittspartiet (Parti progressiste) et Rannveig Kvifte Andresen du Parti socialiste de gauche ont accepté l'invitation.

Ils assisteront non seulement à l’événement, mais participeront  également à une journée d’information où des sujets tels que l'histoire du sport, le processus de légalisation du sport en Suède et le partage de l’expérience de la fédération suédoise seront abordés.

De grandes espérances

 Hanekamhaug espère que la visite lui apportera une vision précise des nombreux aspects de ce sport et que les différents représentants en sortiront enrichis de connaissances utiles au processus de légalisation des sports de plein contact.

- Nous, du Parti progressiste, sommes convaincus  que les décisions politiques doivent être prises sur une base de connaissances concrètes et objectives. Nous avons accepté cette invitation car nous savons que la question de la légalisation de ce sport sera bientôt abordée en Norvège et désirons avoir les connaissances nécessaires que pour la mener à bien, dit Hanekamhaug.

En plus de participer à un séminaire, les politiciens rencontreront des pratiquants expérimentés de MMA et des experts médicaux. Lors de l'événement, ils recevront un pass backstage afin de vivre l’évènement de l’intérieur et en observer les différentes procédures dans les moindres détails.

- J'ai de grandes attentes et je crois que cela va être un week-end passionnant. Le séminaire précédant l'événement propose des conférences intéressantes et nous apportera une multitude d’informations. J'ai également hâte de faire partie du public d’un tel événement, a déclaré Hanekamhaug.

Le Parti progressiste participe activement à la légalisation de la boxe professionnelle en Norvège. Son regard sur l’évolution du MMA est identique, dit Hanekamhaug.

- Le Parti du Progrès se bat maintenant en premier ligne afin d'obtenir la régulation de la boxe professionnelle. C'est le premier pas vers une législation qui donne la possibilité aux gens libres de pratiquer le sport de leur choix.  Nous ne nous sommes pas encore positionnés quant à la légalisation du MMA, mais attendons avec impatience que le débat soit abordé en Norvège, dit Hanekamhaug.

SV (parti socialiste de gauche) plus sceptiques

Rannveig Kvifte Andresen du SV a tout comme Hanekamhaug accepté de participer au séminaire et à l’événement.

- Maintenant que j'ai accepté l'invitation de la Fédération de MMA, mon but est d'acquérir des informations lors du séminaire  et de l'événement qui prendra place, dit Kvifte Andresen.

SV avait une voix distincte quand il s'agit d'interdire la boxe professionnelle en Norvège, et Kvifte Andresen admet qu'elle a une appréhension quant au MMA.

- La raison principale pour laquelle nous voulons maintenir l'interdiction est que nous ne voulons pas autoriser un événement sportif dont l'objectif est de faire du mal à votre adversaire - et où les blessures graves, y compris des dommages au cerveau, sont un risque majeur.(NDLR:la boxe anglaise est interdite en Norvège, ce qui rend ce discours plus cohérent qu’en notre pays- En Suède, le MMA est lui à présent autorisé mais la boxe anglaise professionnelle toujours bannie)

- Je suis sceptique au sujet de la légalisation du MMA en Norvège, mais espère avoir la possibilité d'en apprendre davantage sur le sujet. Je dois admettre qu’à ce jour, je sais peu de choses sur le MMA et UFC.

La fédération de MMA veut ouvrir le débat

Responsable de la communication de la Fédération norvégienne MMA, Thomas Eriksen Rye, estime qu'il est temps d’ouvrir un débat sérieux et objectif sur la légalisation des sports de plein contact.

- Nous avons souvent l'impression que le débat sur la légalisation et l'expertise qui y est apportée ne mesure pas la complexité et la dynamique de ce sport.

- Qu’en pensez-vous?

- Le meilleur exemple est que cette expertise médicale est réduite au seul avis d’un neurologue du  Rikshospital – Sachant qu’il y a de nombreux avis divergents au sein même du monde médicale, on ne peut se construire une opinion sur un avis unique dit Eriksen.

Il espère que grâce à cette expérience directe avec un événement dans son intégralité, les politiciens acquerront  le savoir nécessaire que pour consacrer au MMA la place qui lui est due dans leur agenda politique.

Déçu par le parti travailliste norvégien

La Fédération de MMA a envoyé des invitations aux trois principaux partis, mais ayant été rejetée par les conservateurs, la Fédération a finalement envoyé une invitation à tous les partis représentés au Parlement. Les réactions furent diverses :

- Le Parti travailliste avait d’abord manifesté un certain intérêt, nous avons alors travaillé dur et longtemps pour obtenir un représentant, mais après plusieurs semaines ils ont finalement décliné l’invitation et nous ont écrit qu'aucun de leurs représentants politiques culturelles ne serait présent.

- Nous trouvions étrange que le parti travailliste ne donne pas priorité à notre demande et leur avons donc demandé  à plusieurs reprises de considérer notre demande. Une invitation fut également envoyée au ministre de la culture, mais nous demeurons à ce jour sans réponse. Vu le nombre de représentants de ce parti au parlement, la déception n’en est que plus grande.

Rye Eriksen estime que le parti perd une occasion unique d’acquérir une connaissance précieuse sur les arts martiaux.

- Étant donné que la fédération norvégienne de MMA comptera bientôt 5000 membres actifs, représentant plus de 40 clubs, nous ne représentons plus un groupe marginal de la population.

- Si vous ajoutez à ce nombre toutes les personnes intéressés par le MMA en Norvège, il est devenu un acteur sportif et culturel incontournable de la population norvégienne – Il devient alors anti-démocratique de continuer à l’ignorer, dit Rye Eriksen.

 

source: http://www.nettavisen.no/sport/kampsport/article3591442.ece

BilerChildrenLeg og SpilAutobranchen